Nobody .

Un Monde, Deux Frontières, Trois Espèces ...

 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un jour on gagne, on jour on perd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Unbreakable
Queen of Crazy
avatar
Féminin Nb De Messages : 456
Date d'inscription : 28/10/2009
Age : 25
Prénom : Aurélie
Puf : Tora
Phrase Perso' : « Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi. »

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Un jour on gagne, on jour on perd   Ven 6 Nov - 9:44

« Un jour on gagne, un jour on perd. »

PV Flash Back + Libre [quand annoncé]


    Unbreakable avait couru longtemps sur les terres neutres. Une envie de liberté, de se lâcher. Durant de longues minutes, le paysage avait défilé à une vitesse folle devant ses yeux. Le vent lui fouettait le visage et s'engouffrait dans son épais pelage. Son coeur battait à tout rompre. Il semblait frapper de plus en plus violemment sa cage thoracique. Quand le noble loup s'arrêta, il lui sembla que ses pattes allaient le laisser s'écrouler sans grâce. Mais celui-ci se resta droit comme « i », sa tête fièrement dressé. Car il était là.

    « Flash Back... », railla-t-il d'une voix grave & fière.

    Cela faisait si longtemps qu'il ne l'avait pas croisé. Son pire ennemi. Jamais il ne pourrait avoir une once de sympathie pour lui. Il n'y aura jamais rien d'autre entre eux que la haine, quoi que le respect, le respect de dominant à dominant. Mais que fais-tu ici Flash Back, sur sa route ? Est-ce le fruit du hasard auquel votre rencontre est due ? Si tu avais su qu'il viendrait sur les Terres Neutres en ce jour, tu aurais sûrement éviter une rencontre inopinée qui n'aurait jamais été de bonne augure.

    Je dévoile mes crocs tandis qu'un long grognement sourd s'échappe de mes entrailles. Profonde sonorité puisée de tout le mal qui brûle en moi à cause de ta race, Flash Back. Son grave aux airs morbides qui annonce l'arrivée prochaine de la fatalité. Les poils de mon dos se hérissent lentement, comme si la dragon brûlant de la haine remontait le long de mon corps. Mon regard d'or brûlent de ses flammes.

    Regarde-moi dans les yeux et dit-moi: es-tu à la hauteur du défi ? As-tu peur de m'affronter ? Tu n'auras pas le droit à l'erreur, réfléchis, tu risquerais de le regretter. Tu peux y croire mais tu ne l'auras pas car la victoire sera à moi. Malgré tous tes efforts, pourras-tu me résister ? Oublie tes rêves de gloire. Mais défend-toi, soit courageux. Car je ne doute pas de ce qu'il va se passer, je sais ce que je veux: me battre.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

Revenir en haut Aller en bas
< Flash Back.
Administratrice & Fantôme Crazy .
avatar
Féminin Nb De Messages : 200
Date d'inscription : 26/10/2009
Age : 22
Prénom : Maëlle.
Puf : POP *
Phrase Perso' : Happy Halloween =D'

Personnages
Pts De Membres: 0 Pts
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Mar 10 Nov - 22:34

      Tac, tac, tac, tac ...

    Voilà le bruit sourd de mes sabots sur le sol démunis d'herbe et de végétaux. En effet, je trottais tranquillement sur une petite partie des plaines brûlées, ces plaines où pour la première fois j'eus rencontré ce loup. Unbreakable. Haine. Tout ça, je n'y pensais pas vraiment. En ce moment, je pansais plutôt à l'orage approchant : au-dessus de mes fines oreilles à la blancheur éclatantes se trouvait d'épais nuages grisâtres qui cachait le soleil et assombrissait ma blanche robe.

    Au bout d'un moment, je repassa au pas, pour souffler. Ma longue course pour arriver jusque là, m'avais tout de même fatigué et je n'étais plus au meilleur de ma forme, malgré mon endurance. Mes naseaux frémirent : là, non loin de moi se trouvait un loup. Et pas n'importe lequel. Lui. Cet être que je détestais plus que tout. Ce loup au cœur sans émotion. Sans sentiment. C'était exactement ce que je ressentais en ce moment. La Haine, avec un grand H.

    Je poussa un hennissement de colère. Il était grave, sombre et emplie de haine. Je leva mon encolure vers le ciel, si grisâtre soit-il. Ma queue en panache, je défiais déjà du regard ce petit être puissant. De ma voix sombre et grave je prononça distinctement ces quelques mots.

      << Tu ne vaux rien. Toi et ta meute, vous ne valez pas mieux que ces pauvres oiseaux sans opinions. >>

    Mes mots furent bien posés. Je savais parfaitement que cela allait énervé monsieur le loup. Et je voulais l'énerver. Le confronté. Le défier.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •


      Flash Back *
      « Personne ne meurt vraiment ... »


Revenir en haut Aller en bas
http://nobody.bbactif.com
Unbreakable
Queen of Crazy
avatar
Féminin Nb De Messages : 456
Date d'inscription : 28/10/2009
Age : 25
Prénom : Aurélie
Puf : Tora
Phrase Perso' : « Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi. »

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Mer 11 Nov - 14:33

    Un nouveau grognement provenant du fond de mes entrailles. Rauque. Grave. Mes oreilles peuvent presque se confondre à mes poils, mais je ne suis pas un cheval, dieu merci. Tes paroles ont paru si vraies, en même temps, comment pourrais-je en douter ? Toi & les tiens n'avaient aucune cervelle, comment pourriez-vous voir notre noblesse et notre intelligence ?

    " Toi & ton harem valez encore moins que les miens. Et sache que je ne te laisserais jamais insulter ma meute si facilement ! " crachais-je pour finir.

    Je ne suis pas idiot, contrairement à ce que tu penses. Tu ne fais que me provoquer, tu veux me blesser, que je t'affrontes. Si tel est ton désir, sache que tu ne t'en sortiras pas. Cherche le Dominant, affronte le Diable... Tu crois tout savoir mais tu ignores tout. Comme moi j'ignore ton histoire, tu ignores la mienne. Et c'est pour cela, que tu te perdras.

    Moi qui suis loup je te contourne puis saute vers toi avec l'agilité et la rapidité qu'on accorde aux félins. Même si tu me suis, même si tu te retournes, je ne suis déjà plus là. J'ai de nouveau sauter, ou plutôt avancer. Ça ne sert à rien de ruer, le temps que tu réagisses, je me suis déjà déplacé. C'est inutile. Je saute & j'avance. Rapide comme l'éclair. Agile comme les oiseaux dans l'air. Tu n'as pas de chance, je suis au meilleur de ma forme. Si tu te rends compte où je suis, c'est que tu souffres.

    Le sang coule dans ma gueule et pour une fois, je m'en délecte. Mes crocs plantés dans ta cuisse ont tranché la veine. Tu as reposé tes sabots au sol, cessant tes ruades, alors j'ai foncé, j'ai saisi l'occasion. Et même si je t'inflige cette blessure maintenant, je n'oublies pas que je ne suis pas dans la meilleure des positions. Un coup peut m'être fatal, il faut que je sois rapide à réagir.


[ Tu me dis si je fais trop de power-gaming, je rectifiais. ]

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

Revenir en haut Aller en bas
< Flash Back.
Administratrice & Fantôme Crazy .
avatar
Féminin Nb De Messages : 200
Date d'inscription : 26/10/2009
Age : 22
Prénom : Maëlle.
Puf : POP *
Phrase Perso' : Happy Halloween =D'

Personnages
Pts De Membres: 0 Pts
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Mer 11 Nov - 15:11

    Mon regard plein de haine, laissa place quelques instants à la vision de ce pauvre poulain, Storm, retrouvé mort. Mais avant que je ne puisse penser à autre chose, je sentit dans la partie droite de ma cuisse, une douleur vive. Ce qui me m'empêcha pas de lancer une puissante ruade dont je ne saurais jamais si j'eus réussit à atteindre ma cible. Mes sabots retombèrent lourdement au sol. Un bruit sourd résonna dans la vallée où se trouvait les plaines brulée. Sans préavis, je m'écroula au sol. Je ne l'avais pas vu me contourner sur la droite. Si rapide. Mon regard était vide, du moins presque. Je ressentis d'autres brûlures sur mon corps. Mais je ne savais plus exactement où. Peut-être des griffes. Ou pas. Je me souvins seulement que je prononça ces quelques mots.

      << Tu le regretteras. >>

    J'étais à présent, si je peux encore employer la première personne, gisant au sol. Le regard dans le vague, dans le noir. Je ne voyais plus rien. Normal. Je ne vivais plus. Je n'étais plus qu'un cadavre de dominant, tué par un dominant loup. Je ne supportais pas cette idée.

    J'eus la soudaine impression de couleur. J'avais l'impression de mon âme, mon esprit se libérait de mon corps et retrouvait la couleur du printemps, malgré les nombreux nuages gris et l'absence de végétaux sur cette plaine. Je ne savais plus où j'étais. Peut-être au ciel. Non. Surement pas. Je me trouvais encore sur les terres neutres. Mais hors de mon corps. En fantôme, si je puis dire. Mais d'une façon spéciale.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •


      Flash Back *
      « Personne ne meurt vraiment ... »


Revenir en haut Aller en bas
http://nobody.bbactif.com
Unbreakable
Queen of Crazy
avatar
Féminin Nb De Messages : 456
Date d'inscription : 28/10/2009
Age : 25
Prénom : Aurélie
Puf : Tora
Phrase Perso' : « Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi. »

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Mer 11 Nov - 21:58

    Ce fut plus rapide que je ne l'aurais cru. Plus simple, malheureusement. Alors tu n'avais que ça en réserve, Flash Back ? Tu ne savais faire que ça ? Dit-moi que ce n'est pas vrai. Dis-moi que tu n'étais pas en forme. Dis-moi qu'il y a eu un problème. Dis-moi que je rêve ! Sérieusement, ose maintenant me dire que tu es dominant. Tu es dominé, étalon, rien d'autre.

    Ça c'est passé si vite... Quand tu as mis dans cette ruade toute ta puissance, même mes crocs plantés dans ta chair n'ont pas su me retenir. Tu m'as fait lâcher prise & le fracas de l'un de tes postérieurs m'a touché en plein flanc, dans une côte sûrement. Le tonnerre gronda comme pour se nouer au tableau de notre combat. Cela a dû te distraire car tu ne m'as pas vu te contourner rapidement par la droite, et quand violemment j'ai percuté ton corps du mien, tu n'as su que t'écrouler sous la puissance du coup.

    Ce qu'on pouvait lire dans mon regard ne devait sûrement ressembler qu'à de la haine. Aucune pitié et aucun respect, encore moins de compassion. La dragon de la haine guidait mon corps et enserrait mon cœur, il dictait mon esprit. Il n'y avait plus que Toi & Moi dans ce paysage morbide qu'était le mien, pourtant si agréable quand c'est ton sang qui le tâche. Le Dominant t'as vaincu, la Diable a gagné.

    Et comme si ça ne me suffisait pas, moi qui voyait pourtant que la chute t'avait sonné - peut être t'étais-tu cogné la tête en tombant -, je ne me suis pas arrêté là. Comme dans un excès de folie & de rage, j'ai lacéré tes flans de mes griffes sans plus aucune retenue. Tu ne réagissais pas, je ne comprenais pas. Quand mes pattes se sont arrêtées, ton flanc n'était plus qu'un tableau de sang. Il se soulevait si difficilement...

    Quelques mots prononcés tandis que la foudre éclairait ce sanglant tableau, quelques mots qui me firent frémir. Tu étais là agonisant et seule une phrase a su faire parcourir des frissons sur mon corps. Car elle était vraie. Sûrement bien plus vraie que toutes celles que tu eus prononcé dans l'intégralité de ta courte vie. Qu'avais-je fais ?

    " Repose en paix. "

    Ce ne fut que trois petits mots prononcés d'une voix basse, las. Je ne sais pas si tu as entendu ou si ton dernier souffle t'a déjà quitté. Je ne te regarde plus. Je n'arrive plus à voir ce corps ensanglanté. Ce cadavre, celui d'un fière dominant que j'ai si longtemps affronté. J'ai toujours voulu te tuer de mes propres crocs. Tu es mort sous mes griffes. Et maintenant ? Où est la satisfaction que je croyais alors ressentir ?

    Tu n'es plus que dominé, Flash Back, tu es mort. Sûrement pour ma fierté, ma noblesse, ma haine. Ma folie. Mais j'ai gagné, je t'ai vaincu. J'ai prouvé aujourd'hui que je suis plus fort. Mais pour affronter qui maintenant ? Qui te succédera ? Trop de questions qui ne servent à rien. Tu n'es plus de ce monde. Rien d'autre ne compte. Pour l'instant.

    C'est quand l'immobilité se fait que la douleur s'impose. Ce mal qui me lacère le flanc. Tu as dû me briser une côte, peut-être deux mêmes, voir trois. D'un seul sabot. Tu étais puissant, étalon. Force à moi de l'admettre. Mon flanc aussi saigne, mais quand je vois le tiens, je m'étonne presque de ne pas avoir de haut-le-cœur. Je vais rentrer sur mes terres en serrant les dents, il me reste au moins ma dignité après la mort que j'ai osé te donner. Quelques secondes de combat seulement, quand j'y pense...

    Et c'est d'un pas lent, boiteux, que je m'en vais chez moi. Une dernière fois je regarde ton corps maintenant inerte, d'un regard vide de sens, vide de sentiment. Avant de m'en aller, je m'assied sur le sol dur de ces terres, terres où il y a quelques années nos clans respectifs se sont déjà battus, et après quelques inspirations difficiles, je lance un long hurlement nez vers le ciel. C'est un chant de victoire mais aussi de lamentation. Je crois que je te rend hommage aussi, au fond. Ici personne ne peut m'entendre, me comprendre.

    Maintenant je peux m'en aller. Au revoir Flash Back. Adieu. C'est la dernière fois que nous nous voyons...

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •



Dernière édition par Unbreakable le Jeu 12 Nov - 5:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Unbreakable
Queen of Crazy
avatar
Féminin Nb De Messages : 456
Date d'inscription : 28/10/2009
Age : 25
Prénom : Aurélie
Puf : Tora
Phrase Perso' : « Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi. »

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Jeu 12 Nov - 3:48

[ J'ai terminé. ]

! Deux prochains post à Joïska / Requiem et Flash Back !
[ + libre ensuite ]

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

Revenir en haut Aller en bas
Joïska / Requiem

avatar
Féminin Nb De Messages : 76
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 25
Prénom : ...
Puf : Kc

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Jeu 12 Nov - 22:32

    Une bonne dizaine de fois, une bonne centaine, peut-être, il était venu. Il connaissait ces terres par cœur, et c’est pour cela qu’il savait qu’il s’y passait quelque chose. Il y avait cette tension dans l’air qu’il ne connaissait pas, et qui l’intriguait. Alors il avança, d’un pas qui se voulait toujours plus rapide. Son regard d’ébène se portait au loin, sur une tache sombre. Il s’agissait d’un grand étalon, encore bien jeune, pas tout à fait adulte. La tâche noire se rapprochait de lui, et son pas peu à peu se raccourcit. Cette ombre sembla passer sans le voir à une dizaine de mètres, et pourtant lui l’avait reconnu. Unbreakable. Son cœur cogna dans son puissant poitrail. Lentement, ses oreilles pivotèrent vers l’arrière, et son regard s’assombrit. Le sombre dominant semblait bien amoché, et quelque chose au fond de Joïska le dérangea. Qui, avait bien pu le mettre dans cet état ?

    Soudain, comme attiré par un monticule un peu plus loin, il continua son chemin. Doucement, le rythme de son cœur se ralentit. Quand il arriva, il lui semblait qu’il avait perdu consistance. Son cœur, lui semblait-il, ne battait plus. Quelque chose au plus profond de son être venait de se briser, et ce à jamais. Celui qui autrefois avait été plus qu’un père pour lui se trouvait à ses sabots.

    Que fais-tu, Flash Back ? Relève toi. J’attendrai aussi longtemps qu’il faudra, mais tu te relèveras. Cette profonde blessure à ta cuisse ne signifie rien à mes yeux, pas plus que les entailles sur tes flancs. Ni même tes yeux clos. Tu t’en remettras, parce que t’en es toujours remis, n’est-ce pas ? Toi qui pendant des années m’as servi de guide et d’idole, toi que je pensais invulnérable, pourquoi ne bouge-tu plus ?

    Du bout de ses naseaux, comme un poulain qui voudrait que sa mère lui offre à téter, il tenta de remuer le dominant. Ce fut en vain.

    Tu fais partie de ces êtres qui ne meurent jamais, pas vrai Flash ?

    Soudain, comme traversé de courants électriques, Joïska se mit à trembler. Probablement avait-il arrêté de respirer, car il suffoqua un instant. Il se réveilla enfin, et une douleur incomparable à tout ce qu’il avait ressentit lui transperça le cœur. Un étau se referma sur sa gorge, et il recula, voulant fuir la réalité.

    - Relève-toi maintenant !

    Une pointe de colère s’était glissée dans sa voix. Elle résonna dans la plaine. Un sentiment plus dérangeant encore que la tristesse et l’ébahissement pris soudain place dans son cœur. C’était la haine. La haine que ces traces de griffes sur les flancs de Flash provoquaient.

    - Et en plus, il s’est défoulé...

    Ce fut à peine audible. C’était une haine plus puissante que tout ce qu’on pouvait imaginer. Il en voulait au monde entier de lui avoir repris Flash Back. Un hennissement puissant et strident retentit. Il était empli de rage et de tristesse.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

« Joïska »
Sois un peu trop bon, pour l'être seulement assez.


De passage de temps à autres...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
< Flash Back.
Administratrice & Fantôme Crazy .
avatar
Féminin Nb De Messages : 200
Date d'inscription : 26/10/2009
Age : 22
Prénom : Maëlle.
Puf : POP *
Phrase Perso' : Happy Halloween =D'

Personnages
Pts De Membres: 0 Pts
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Jeu 12 Nov - 22:48


    Malheureusement, je ne pouvais pas répondre. J'aurais bien voulut, mais je ne pouvais pas, pour la simple et bonne raison que je ne vivais plus. Du moins dans mon corps. Oui, je fessais partit de ces êtres qui ne meurent jamais vraiment. Du moins, c'est se que je pensait à ce moment. Je n'avais plus mal. Je me sentait libre. Mais un fait me troublait au fond de moi même. Ma succession. Comment allais-je faire ? Qui allais-je élire ?

    Je l'avais reconnut, ce cheval aux allures jeunes. C'était Joïska. Je l'avais vu grandir et devenir cet étalon pie. Il me semblait l'avoir toujours connut. Il avait l'âme d'un être pure, d'un être qui tenait ses paroles et ses dires. Oui. C'était lui qui allait me succéder. Lui qui avait sut venir à moi le temps venu. Le jour où je mourut.

    Le vent me poussa en direction de mon corps. Il me semblait entendre ma voix, lui parlant. C'était bizarre. Il me suffisait, de pensé, et sa se produisait.

      << Joïska . Tu sera ma succession. Je t'ai choisit . >>

    Oui, c'était bien ma voix. Je la reconnaissait à présent. Elle était noble, grave et c'était tout simplement la mienne.

      << Bonne chance . Je t'aiderais . >>

    Oui, je fessais partit de ces êtres qui ne meurent jamais vraiment. Du
    moins, c'est se que je pensait à ce moment. Je n'avais plus mal. Je me
    sentait libre.


SUJET LIBRE . BON RP .

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •


      Flash Back *
      « Personne ne meurt vraiment ... »


Revenir en haut Aller en bas
http://nobody.bbactif.com
prince noir/seiren

avatar
Féminin Nb De Messages : 20
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 22
Prénom : Stella
Puf : Prince

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Ven 13 Nov - 17:53

Me promenant dans les plaines brulé j'entendit se hennissement,rempli de haine,de tristesse ,mais qui pouver ressentir sa?voulant savoir ce qui c'était passé je partis au galop et je le vis la allongé sur le sol,dans une marre de sang mais qui,qui était aussi cruel pour infligé sa??Et a coté de lui Joïska,plonger dans une tristesse et une colère térrible.
Voyant sa je m'avanssa tête baisser et demanda

Qui a fait sa??Que c'est il passer?


J'était tellement triste que voyant sa je vouler faire une promesse essayé de venger la mort de flash.
Je c'est que je n'était pas celui qui allait le succéder,mais venger la mort d'un des mien et ce que je semblait bien.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

Prince noir

Seiren
Revenir en haut Aller en bas
Joïska / Requiem

avatar
Féminin Nb De Messages : 76
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 25
Prénom : ...
Puf : Kc

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Sam 14 Nov - 15:18

    Le grand étalon pie n’était plus dans son état normal. Il était prostré, immobile, vulnérable. Son regard ne quittait pas le corps inerte de l’étalon qui fut tout et bien plus encore. Plus aucune pensée ne parvenait à franchir le mur que le choc avait formé dans son esprit. Sous ses yeux, son corps était mort. Mais dans son esprit, il était toujours là, plus puissant que jamais, son regard porté sur l’horizon, surveillant son troupeau de celui qui un jour lui ôtera la vie...

    Soudain, sa voix, pareille à son souvenir résonna dans sa tête. Grave, noble et sereine. Ses muscles claquèrent silencieusement. Il redressait la tête violemment, ses crins cachant ses yeux révulsés. Là, devant ses yeux son corps était toujours immobile. Mais il avait entendu sa voix. Fluide et bel et bien réelle. Son contenu lui parvint enfin. Joïska. Tu seras ma succession. Je t'ai choisi. Son nom de sa voix lui paru étranger, et tellement plus beau. Ce fut la première fois qu’il l’entendait le prononcer... Tu seras ma succession. Je t’ai choisi. Joïska ne bougeait pas, et dans ses yeux rien ne passa. Avait-il seulement compris ? Personne n’aurait pu le dire. Ses quelques mots dans son esprit n’avaient rien signifiés. Bonne chance, je t’aiderai. L’idée de détourner les yeux pour le chercher ne lui vint pas. Flash Back était devant lui. C’était impossible, que ce soit lui.


    Qui a fait ça ? Que s’est-il passé ?

    Une autre voix, tellement différente et vraisemblablement bien plus réelle. Joïska sursauta violemment. Son regard se posa sur l’individu, ses yeux se cerclèrent de blanc, et ses oreilles se confondirent avec sa crinière. Ce fut seulement à ce moment-là que les paroles de Flash prirent un sens dans sa tête. Succession. Doucement, ses oreilles se redressèrent, son cœur s’apaisa.

    - Un démon. Unbreakable.

    Sa propre voix résonna étrangement faux dans sa tête. Elle était froide, agressive. Il se tourna brusquement vers l’étalon pie, lui aussi.

    - J’aurais sa peau, peu importe ce qui m’en coûte.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

« Joïska »
Sois un peu trop bon, pour l'être seulement assez.


De passage de temps à autres...
Spoiler:
 


Dernière édition par Joïska / Requiem le Sam 14 Nov - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prince noir/seiren

avatar
Féminin Nb De Messages : 20
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 22
Prénom : Stella
Puf : Prince

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Sam 14 Nov - 15:42

Voila qu'il me répond d'une voix térrifié mais aussi remplit de haine

Un démon. Unbreakable,J’aurais sa peau, peu importe ce qui m’en coûte.

Sur ses dernière parole qui réssoné dans ma tête je ne lui répondit rien de peur de dire n'importe quoi.Je réfléchit et puis tout a coup je senti quelque chose de fort en moi de la colère pour se démont de de loup.

Joïska tu peut compté sur moi,je veut venger la mort de flash avec toi même si je doit y perdre la vie,je veut le faire.

Et puis en regardant a nouveau le corp de flash je fit un hennissement de colère.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

Prince noir

Seiren
Revenir en haut Aller en bas
Kywin [Chronos]
Oiseau de Malheur.
avatar
Féminin Nb De Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 24
Prénom : Kiwi
Puf : KiwiLeila
Phrase Perso' : Il ne faut pas prendre la vie au sérieux, de toute façon on n'en sort pas vivant.

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Sam 14 Nov - 19:22

    Alors qu'il s'amusait follement au coeur d'un véritable chaos aérien - des turbulences formidables, ponctuées de courants d'air chaud qui permettaient de planer et voler facilement - Chronos entendit un henissement de haine, de colère, et de désespoir mêlés. Surpris d'entendre une telle note, Chronos décala légèrement le bout de l'un de ses plumes de la queue. Ce qui modifia brusquement sa trajectoire et manqua de lui briser les os contre le vent.

    * Ne jamais, jamais, plaisanter avec la précision en vol. * pensa l'oiseau, furieux d'avoir commis une telle faute.

    L'oiseau de mauvais augure, qui selon les uns apportait même la mort, se dirigea donc vers le lieu d'où provenait ce hennissement, bien décidé à faire la morale - traduction, à faire regretter au pauvre cheval qui l'avait produit d'être né - à celui qui l'avait ainsi perturbé. Toutefois, cette colère ne dura pas, Chronos étant bien trop clairvoyant pour savoir que ce qui s'était passé était de sa faute, il aurait dû rester concentré.

    Fendant la masse nuageuse, il se dirigea vers un curieux attroupement. Ses yeux noirs passèrent les environs et l'horizon en revue, et au loin, Chronos aperçut une masse sombre qu'il reconnut comme celle d'Unbreakable, à cause de sa démarche qu'il connaissait si bien. Unbreakable... Le regard mordant de l'oiseau se posa enfin sur le cadavre de Flash Back, qu'il ne reconnu d'ailleurs pas tout de suite. Inquiet, malgré tout, pour un être qu'il considérait comme... euh... quelqu'un qu'il aimait bien embêter, l'oiseau se rapprocha. Avant même d'avoir pu confirmer des signes de mort, il sut que c'était trop tard - l'instinct d'un charognard, sûrement. Aussitôt, le corps perdit tout son intérêt. Ce n'était plus qu'une masse de viande et d'os, tout simplement. Ce n'était plus Flash. Et Chronos se dit qu'il avait justement faim, ça tombait bien.

    Néanmoins, il ne fallait pas espérer pouvoir faire quoi que ce soit avec les deux autres chevaux, bien vivants, eux... Chronos hésita. Pour lui, rendre hommage à un steak cru était complètement stupide, mais c'était ce genre de choses qui se faisait chez les autres espèces, non ? Devait-il, en tant que représentant des oiseaux et donc des relations diplomatiques que ces derniers entretenaient avec les chevaux, verser quelques larmes ? ... Mouais, n'allons pas jusqu'au larmes. Flash était mort... C'était vraiment bête. Et sûrement dû à Unbreakable. Comment s'en était-il tiré, lui, d'ailleurs ? Sûrement pas indemne. Il faudrait qu'il aille le vérifier. Il ne voulait pas perdre un autre de ses préférés - à embêter, bien sûr.

    " Kraaaaaa ! " croassa l'oiseau, comme hommage à l'étalon.

    Il descendit rapidement, mais ne se posa pas, se contentant de faire des cercles autour du corps, tel un messager du Spectre de la Mort, oiseau sinistre au plumage noir, annonçant aussi à tous que Flash Back venait de périr.

    " Helà, Flashy, toi et Unbie auraient pu me prévenir que vous vous battiez, j'aurais fait le commentateur ! " fut la seule phrase que Chronos prononça.

    Une oraison funèbre a sa manière, qui en valait bien d'autres, et surtout qui témoignait de l'attachement - que l'oiseau nierait, même si on lui mettait un couteau sous la gorge - de Chronos envers l'étalon.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

" Il ne faut pas prendre la vie au sérieux, après tout personne ne s'en sort vivant. "



Spoiler:
 


Dernière édition par Kywin [Chronos] le Dim 15 Nov - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prince noir/seiren

avatar
Féminin Nb De Messages : 20
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 22
Prénom : Stella
Puf : Prince

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Sam 14 Nov - 21:07

En attend la réponse de Joïska,je regardé le ciel et aperçu un oiseau Chronos.Il avait l'air d'avoir faim et de voir un cadavre sa lui a donné encore plus faim,mais voien qu'on était la il dit une phrase.

Flashy, toi et Unbie auraient pu me prévenir que vous vous battiez, j'aurais fait le commentateur !

Cette phrase petètre qu'il aurait du se taire.Cette phrase resonna dans ma tête cela me mis encore plus en colère et pour le faire comprendre a Chronos je me mis cabré.

Chronos tu est un oiseau de pacotie va ten si c'est pour dire des annerie pareil!!

Plongé dans une colère noir,mais yeux changère de couleur je n'arrivé plus a me controlé.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

Prince noir

Seiren
Revenir en haut Aller en bas
Joïska / Requiem

avatar
Féminin Nb De Messages : 76
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 25
Prénom : ...
Puf : Kc

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Dim 15 Nov - 18:16

    Joïska se sentit seul, même en présence du second étalon. Il se sentait seul et incroyablement incompris. La voix de Prince noir résonna derrière lui sans pour autant lui arracher un regard. Qu’il l’aide, mais ce sera son combat. Ce sera sa victoire. Prince noir n’y perdra pas la vie. Trop de chevaux sont morts de leur faute. Le plus important probablement, s’en est allé aujourd’hui. Et ce sera le dernier. Joïska fit le vide dans son esprit, et ouvrit les yeux. Le vent soufflait paisiblement, les nuages passaient, le soleil doucement se couchait. Demain, la vie aura repris son train naturel, comme si rien ne s’était jamais passé. La vie est injuste.

    - Partons, on ne peut plus rien pour lui.

    Joïska fit demi-tour et passa à côté du pie quand son regard croisa la présence peu recommandable d’un corbeau. La colère qu’il avait tenté d’apaiser jusque là bouillonna à nouveau au creux de son estomac. Charogne ! Oiseau de la mort ! N’avait-on pas fait assez de mal à Flash pour aujourd’hui ? Son croissement glaça le sang du puissant étalon. Cependant, il ne réagit pas. Il le fixa un long moment, écoutant chaque note de cette mélodie peu agréable. Il l’observa, et tout fut clair dans son esprit. La charogne n’était autre que Chronos, chef des oiseaux. C’était peut-être une façon pour lui de rendre hommage au dominant. Cependant, les cercles qu’il faisait autour de Flash ne lui plut guère, et il revint sur ses pas.

    La voix de Prince brisa de nouveau le silence, elle agressait l’oiseau noir. Pour cause, l’oiseau venait encore de faire preuve de la délicatesse qui le caractérisait. Joïska ne répondit rien sur le moment, réfléchissant au lien possible de l’oiseau et de Flash.


    - Tu aurais pu faire un effort, Chronos.

    Ce fut les seuls mots qui sortirent de sa bouche. Une voix sans timbre, monotone. Il n’accorda guère plus qu’un dernier regard à l’oiseau, avant de faire de nouveau demi-tour.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

« Joïska »
Sois un peu trop bon, pour l'être seulement assez.


De passage de temps à autres...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kywin [Chronos]
Oiseau de Malheur.
avatar
Féminin Nb De Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 24
Prénom : Kiwi
Puf : KiwiLeila
Phrase Perso' : Il ne faut pas prendre la vie au sérieux, de toute façon on n'en sort pas vivant.

Personnages
Pts De Membres: 0
Informations:
MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   Jeu 19 Nov - 21:23

    Chronos ricana face à la démonstration de colère de l'un des deux chevaux. Bien à l'abri dans les airs, là où nul ne pouvait l'atteindre, il ne craignait pas le moins du monde ses sabots dévastateurs et ses dents meurtrières.

    " Si chaque personne devait partir lorsqu'elle dit des ânneries, il n'y aurait plus beaucoup de monde sur Nobody, à commencer par toi, gamin. " répliqua l'oiseau, clairemnt amusé, prêt à se jeter dans une joute verbale.

    Sans aucune considération pour Flash. Ou, plus exatement, l'oiseau n'avait aucune considération pour son corps, et n'avait pas l'intention de se prendre la tête à faire semblant d'être affligé en voyant le corps - ça lui donnait faim, oui... Pourquoi mentir ? Les corbeaux sont des charognards. Et l'étincelle de vie de l'étalon l'avait depuis longtemps quittée. Enfin... Chronos rearda pensivement les deux étalons. Il ne servait à rien de trop s'attarder ici. Ce serait gênant si les relations oiseaux-chevaux s'envenimaient parce qu'il n'avait pas résisté à l'appel de son estomac... Et les deux hcevaux ne seraient pas d'humeur à "jouer" avec lui.

    " Mais j'en fait un ! Je me retiens de me jeter sur un repas ma foi fort appétissant. Au fait, qu'est-ce que vous allez faire du corps ? L'enterrer ? Le brûler ? Le laisser aux charognards ? "

    L'oiseau ne cacha pas qu'il préférait la seconde hypothèse. Un animal en pleine santé comme Flash Back - ou plutôt sa viande - était excellent pour la santé. C'était mieux que de manger un cheval vieux et plein de nerfs.

• - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •

" Il ne faut pas prendre la vie au sérieux, après tout personne ne s'en sort vivant. "



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un jour on gagne, on jour on perd   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un jour on gagne, on jour on perd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le couple du jour
» Un séjour au Tartare (Premier Jour) [PV Hélène - Thanatos]
» UN jour de pluie, un jour maudit ~ ( Coeur de Braise )
» Jour 1 : Le grand jour
» I. Calliope Ieva ~un jour sombre en ce jour pluvieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nobody . :: ● TERRES NEUTRES ● :: 
» Les Plaines Brûlées.
-